apophyse


apophyse

apophyse [ apɔfiz ] n. f.
• 1541; gr. apophusis -physe
Anat. Éminence à la surface d'un os. épine, protubérance, saillie, tubérosité. Apophyses articulaires, musculaires. Apophyse ptérygoïde. « Les vertèbres cervicales ont des apophyses aiguës, qui soulèvent la peau » (A. Gide).

apophyse nom féminin (latin apophysis, du grec apophusis, rejeton) Excroissance naturelle de la surface d'un os. Prolongement sommital d'un massif de roches éruptives.

apophyse
n. f. ANAT Partie saillante des os qui permet leur articulation ou la fixation des muscles. Apophyse articulaire, musculaire.

⇒APOPHYSE, subst. fém.
A.— ANAT. ANIMALE et HUM. Éminence des os servant à leur articulation ou à des attaches musculaires :
1. Les ostéites consistent surtout en hypertrophies, atteignant les épiphyses et les apophyses.
JOYEUX ds (F. Widal, P.-J. Teissier, G.-H. Roger, Nouv. traité de méd., fasc. 5, 1920-24, p. 56).
2. On ponctionne le rumen dans le flanc gauche en un point situé à égale distance de la dernière côte et de l'angle de la hanche, à un travers de main du bord des apophyses transverses des vertèbres lombaires.
E. GARCIN, Guide vétér., 1944, p. 20.
SYNT. Apophyse articulaire, coronoïde, épineuse, mastoïde, transverse.
P. ext. Toute protubérance osseuse :
3. Il [un gros homme] était suivi par une grande demoiselle qui, les pieds serrés, la bouche pincée, tout pincé, décrivait une légère courbe, et allait par petites secousses, comme si, mécanique imparfaite, ses ressorts étaient gênés, ses apophyses déjà soudées. Ses mouvements avaient de la raideur, elle faillait à son huitième axiôme.
BALZAC, Œuvres diverses, t. 2, 1850, p. 635.
B.— P. anal., BOT.
1. Excroissance plus ou moins volumineuse qui se développe sur certains organes des végétaux; en partic., chez certaines espèces de pins, renflement sur la partie externe de l'écaille des cônes (d'apr. É.-A. CARRIÈRE, Encyclop. horticole, 1862, p. 30).
2. Renflement de la soie de certaines mousses, situé au-dessous de la capsule.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. du XIXe s. ainsi que ds QUILLET 1965.
DÉR. Apophysette, subst. fém., anat. animale et hum. Néol. Petite apophyse. (1912, G. GÉRARD, Manuel d'anat. hum., p. 66; suff. -ette).
PRONONC. :[].
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1541 anat. « partie saillante d'un organe » (J. CANAPPE, Tables anatomiques, 33 r° ds DELBOULLE, Notes lexicol. ds HUG. : Apophyses mamillaires); 1541 « id. (en parlant d'un os) » (ID., op. cit., 89 v° ds R. Hist. litt. Fr. t. 2, p. 117 : La seconde vertebre a une apophyse d'une part et d'autre acclive ou descendente); 2. 1798 bot. (VENTENAT, Tableau du règne végétal, t. 1 : Apophyse, apophysis; nom donné au renflement qui se trouve à la base de l'urne des mousses ou au sommet de leur soie).
Empr. au lat. apophysis terme d'archit., désignant la partie supérieure ou inférieure du fût de la colonne, VITRUVE, 4, 7, 3 ds TLL s.v., 251, 19; empr. au gr. (de exprimant l'éloignement et « nature ») au sens 1, Hippocrate ds BAILLY.
STAT. — Fréq. abs. littér. :611. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 3 029, b) néant; XXe s. : a) néant, b) 12.
BBG. — BAULIG 1956. — BOUILLET 1859. — BONV. 1969. — CHEVALLIER 1970. — HUSSON 1970. — Lar. méd. 1970. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — Méd. 1966. — Méd. Biol. t. 1 1970. — Mots rares 1965. — NYSTEN 1824. — PRIVAT-FOC. 1870. — SÉGUY 1967.

apophyse [apɔfiz] n. f.
ÉTYM. 1541; lat. apophysis, grec apophusis, de apophuein « faire naître de soi; naître, pousser de ». → -physe.
1 Éminence à la surface d'un os. Épine, protubérance, saillie, tubérosité. || Apophyse coracoïde (omoplate. aussi Acromion). || Apophyse coronoïde (cubitus, maxillaire). || Apophyse styloïde (cubitus, radius, temporal). || Apophyse mastoïde. || Apophyses du fémur. Trochanter. || Apophyses articulaires, musculaires.
1 Quant aux dénominations qui ont été données aux éminences osseuses, elles sont tout aussi nombreuses que fantaisistes, ou même bizarres (apophyses coracoïde, coronoïde, unciforme), et nous devons reconnaître avec Cruveilhier, que nulle part peut-être le vice du langage anatomique n'a été poussé plus loin. Mais, quelque fantaisiste qu'elle soit, nous devons subir une pareille nomenclature. Elle est consacrée par un usage plusieurs fois séculaire et survivra sans doute à toutes les tentatives que l'on pourra faire pour lui substituer des dénominations plus scientifiques.
L. Testut, Traité d'anatomie, 8e éd., t. I, p. 8.
2 Les vertèbres cervicales ont des apophyses aiguës, qui soulèvent la peau.
Gide, Voyage au Congo, in Souvenirs, Pl., p. 770.
2 (1798). Bot. Renflement, situé au-dessous de la capsule, présenté parfois par l'extrémité de la soie chez certaines mousses.
DÉR. Apophysaire, apophysite.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Apophyse — (v. gr. Apophysis), 1) (Anat.), Hervorragungen an Knochen; im engeren Sinne 2) das Ende eines Knochens, welches von lockerer Substanz gebildet, dicker als das Mittelstück des Knochens abgerundet ist u. mit Knorpel überzogene Flächen zur Bildung… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Apophyse — (Apophysis, griech.), Ausläufer eines Ganges (s. Gang) oder eines Stockes, der oft tief in das Nachbargestein eindringt. In der Botanik Verdickung auf den Zapfenschuppen der Kiefer, Anschwellung der Seta unterhalb der Mooskapsel oder Büchse. In… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Apophyse — Apophyse, s. Gang …   Lexikon der gesamten Technik

  • Apophyse — (grch.), Auswuchs, Knochenfortsatz …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Apophyse — Apophyse, das Knochenende, immer dicker als das Mittelstück des Knochens, hat runde, mit einer Knorpellage überdeckte Flächen zur Bildung der Gelenke …   Herders Conversations-Lexikon

  • apophyse — APOPHYSE. s. f. Terme d Anatomie. Partie éminente qui s avance hors du corps d un os …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Apophyse — Les apophyses (du grec ancien αποφυσις de apo, hors et de phusis, croissance) sont des protubérances vives sur des os. Elles servent à l attachement des ligaments ou participent à la constitution d une articulation. La nomenclature de ce terme a… …   Wikipédia en Français

  • Apophyse — Eine Apophyse (sekundäre Epiphyse) ist ein Knochenfortsatz, der meist als Ansatz für Sehnen oder Muskeln dient. Die Apophyse hat ein eigenes Ossifikationzentrum (Knochenkern), das im allgemeinen mit dem Hauptkern der Epiphyse verschmilzt,… …   Deutsch Wikipedia

  • Apophyse — Apo|phy|se 〈f. 19〉 1. 〈Anat.〉 Knochenfortsatz im Übergang zu den Muskeln 2. 〈Geol.〉 seitl. Fortsetzung eines (erzhaltigen) Ganges 3. 〈Bot.〉 Verdickung auf den Zapfenschuppen der Kiefer, Anschwellung unterhalb der Mooskapsel [<grch. apo „von,… …   Universal-Lexikon

  • APOPHYSE — s. f. T. d Anat. Saillie qui s avance hors du corps d un os …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)